DEUST formation de base aux métiers du théâtre

Le DEUST « formation de base aux métiers du théâtre » (ou DU du même nom réservé aux non-bacheliers) est un diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques d’une durée de deux ans. Il s’agit d’un diplôme à vocation professionnelle.
Il équivaut à une L1 et L2. Le nombre de places réduit (45 étudiants) permet un encadrement soutenu et un travail en petits groupes. L’enseignement professionnel constitue un quart de la totalité des cours et un stage en entreprise permet aux étudiants d’être immergés rapidement dans la vie active.

L’orientation professionnelle de ce cursus permet de répondre au caractère actuellement attractif des formations artistiques à l’université, entraînant une demande sociale forte. Les jeunes gens s’engageant dans ces études le font souvent sur la base d’une simple envie, voire d’un fantasme plus ou moins articulé. L’université se doit d’accompagner ce mouvement, lié à la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur et notamment aux pratiques artistiques, mais elle doit également se garder d’acquiescer aux motivations parfois illusoires des étudiants choisissant ces filières. Face à cette situation, la confrontation à la réalité des métiers en premier cycle est un moyen pédagogique permettant une régulation indispensable des flux d’étudiants et permettant de les guider dans la construction d’un rapport plus opératoire à la discipline choisie en substituant à la notion d’envie celle de projet.

Ce premier cycle à visée professionnelle est donc essentiellement un cycle d’orientation permettant d’aboutir, pour l’étudiant, à :

  • une demande de formation professionnelle clarifiée, pouvant être poursuivie hors de l’Université (dans des écoles professionnelles ou des cursus spécialisés)
  • une demande de formation disciplinaire pouvant être poursuivie au sein de l’Université en connaissance de cause.

La poursuite en Licence 3 « arts de la scène » offre des enseignements plus réflexifs, tout en maintenant la visée de construction du projet professionnel de chaque étudiant. Cette formation disciplinaire complète assure aussi une orientation progressive, pour ceux qui le souhaitent, vers la recherche ou la mise en œuvre de projets professionnels (mise en scène, dramaturgie, etc.), dans le cadre des parcours proposés par le master « arts ».

Les principes pédagogiques

  • Articulation d’un rapport théorie / pratique équilibré : environ 50 % de pratique et 50% de théorie dans chaque année, permettant une mise en relation des cours théoriques et de l’expérience pratique. Nombre d’intervenants sont à la fois théoriciens et praticiens, en particulier tous les enseignants-chercheurs universitaires de ce département.
  • Chaque étudiant est confronté, dans son cursus, à la place de l’acteur, non comme apprentissage visant un statut professionnel mais comme expérience incontournable du centre spécifique de l’échange théâtral. Le théâtre est l’endroit de l’acte et chaque étudiant doit entrer dans la culture d’action qui lui est proposée où penser n’est jamais déconnecté de faire.
  • Les enseignements pratiques couvrent un champ plus large que le seul travail de plateau : écriture, construction et scénographie, marionnette, pratique dramaturgique, technique de médiation ou de formation…
  • Présence, dans la formation, de nombreux professionnels venant de divers horizons, de places professionnelles et esthétiques variées et de modèles de théâtre différents. Il ne s’agit pas de formater les étudiants à une pensée sur le théâtre mais à leur en faire découvrir les variables, les modèles contradictoires, voire conflictuels.
  • Mise en œuvre, tout au long du cursus, d’une réflexion en acte sur la relation de chaque étudiant à l’art, sur la relation entre art et métiers, entre université et art, entre désir artistique et réalité professionnelle. Il s’agit d’un champ de contradictions que les étudiants ont à traverser de façon lucide et courageuse. C’est le lieu de la formation critique universitaire grâce à laquelle l’étudiant va pouvoir se situer face aux logiques sous-jacentes de la valeur.
  • Répartition des enseignements entre plusieurs modes :
    • cours théoriques fondamentaux : dramaturgie, histoire, esthétique, lectures des œuvres, sciences humaines et théâtre.
    • cours théoriques spécialisés : connaissance des institutions, gestion, sociologie de l’art et de la culture.
    • ateliers pratiques de divers ordres : techniques (corps, voix), ateliers d’interprétation, ateliers abordant une forme théâtrale ou une esthétique singulière, réalisations théâtrales encadrées par des metteurs en scène invités, ateliers didactiques de direction d’acteurs ou de mise en scène, ateliers d’écriture, de scénographie, etc.
    • enseignements professionnels articulés aux filières professionnelles (voir plus bas).
    • projets Personnels Professionnels (PPP), projets tutorés à réaliser de façon autonome par l’étudiant.
    • stages professionnels en entreprise : un par an, de 150h.
  • Relation et implication des cursus dans de nombreuses structures culturelles environnantes et articulation organique avec le Théâtre Antoine Vitez et son équipe professionnelle, structure culturelle à part entière servant de théâtre d’application aux formations (voir plus bas).
  • Partenariat de formation avec l’ERAC (École Régionale d’Acteur de Cannes).

Les filières professionnelles

Ces filières n’ont pas pour finalité l’adaptation à un poste de travail. Elles sont davantage le lieu pédagogique d’une confrontation à l’un des métiers envisagés par la suite, la mise à l’épreuve des motivations par implication concrète dans un des métiers.

Chaque filière correspond à un volume optionnel d’encadrement comportant :

  • 1 séminaire spécifique.
  • 1 atelier pratique spécifique.
  • 1 projet personnel professionnel (PPP) spécifique.
  • 1 stage en entreprise de 150 h, articulé ou non à la filière.

Cinq filières sont proposées :

  • Métiers de la formation : Acquisition d’une compétence en matière d’encadrement d’ateliers de pratiques théâtrales et mesure de ce champ professionnel.
  • Métiers du plateau : Confrontation aux places professionnelles de comédien, assistant à la mise en scène, metteur en scène, dramaturge et mesure des caractéristiques professionnelles du champ artistique.
  • Métiers techniques : Acquisition de compétences en régie (son, plateau, lumières), accueil de spectacle et intégration dans une équipe technique professionnelle.
  • Métiers de la scénographie : Acquisition de compétences en scénographie, recherche plastique en matière d’espace et de volume (objet, accessoire) et mesure du rapport scénographie/mise en scène.
  • Métiers de la médiation / production : Confrontation avec le champ professionnel de la médiation théâtrale, acquisitions de compétences en matière de relations publiques, production, relations de presse. Intégration dans l’équipe administrative d’un théâtre.

Équipe enseignante 2016 - 2017

  • Yannick BUTEL, Professeur des Universités en esthétique théâtrale, critique.
  • Louis DIEUZAYDE, Maître de conférence en esthétique théâtrale, comédien, metteur en scène, Compagnie « La sixième cataracte»
  • Sarah DI BELLA, Docteur en histoire du Théâtre, PRAC contractuelle
  • Eva HERNANDEZ, PRAC, traductrice, dramaturge
  • Anyssa KAPELUSZ, Maître de conférence en esthétique théâtrale, auteur, dramaturge
  • Arnaud MAISETTI, Maître de conférence en esthétique théâtrale, auteur, dramaturge
  • Agnes REGOLO, PAST comédienne, metteur en scène Compagnie « Du jour au lendemain»

Chargés de cours professionnels et autres intervenants

  • David BECHU, Assistant Ingénieur en arts et multimédia
  • Elyane BUISSON, Chargée de production
  • Michel CERDA
  • Pascal CESARO, Maître de conférences en Arts et nouvelles technologies, documentariste
  • Lou COLOMBANI, Chargée de production, directrice du festival KOMM-N-ACT
  • Mathieu CIPRIANI, Comédien, metteur en scène Compagnie « Radiateur »
  • Sonia CHIAMBRETTO, Auteur
  • Claire DUFOUR, Chargée de documentation aux Archives. Secrétaire de documentation, MUCEM
  • Claudine DUSSOLIER, Directrice de la Collection Carnets de rue. Editions l'ENTRETEMPS
  • Jean-Luc HERVE, Directeur technique du THEATRE VITEZ
  • Sophie LEMAIRE, Chargée de projet, LA FRICHE DE LA BELLE DE MAI
  • Magalie LOCHON, Scénographe
  • Agnes LOUDES, Secrétaire générale du THEATRE VITEZ
  • Frédéric POINCEAU, Comédien, metteur en scène compagnie « Les travailleurs de la nuit »
  • Jean-Pierre RAFFAELLI, Enseignant au Conservatoire Régional de Marseille
  • Caroline RENARD, Maître de conférences en cinéma-audiovisuel
  • Benjamin SALIGNON, Régisseur du Théâtre VITEZ
  • Nathalie SATTI, Comptable
  • Gilles SUZANNE, Maître de conférences en médiation culturelle de l'art

Structures partenaires de la formation

  • Théâtre Antoine Vitez 1, Aix-en-Provence
  • Théâtre les Bancs publics 2, Marseille
  • Théâtre des Bernardines 2, Marseille
  • Théâtre du Jeu de paume, Aix-en-Provence
  • Théâtre de Lenche 2, Marseille
  • Théâtre Massalia 2, Marseille
  • Théâtre du Merlan, Marseille
  • Théâtre de la Minoterie 2, Marseille
  • Salle du Bois de l’aune 2
  • Salle du Pavillon noir
  • Système Friche théâtre, Marseille
  • Théâtre 3 bis f 2, Aix-en-Provence
  • Régie culturelle régionale 2, Bouc Bel-Air
  • École régionale d’acteur de cannes (ERAC) 3
  • Revue de Critique théâtrale en ligne insense-scenes.net
  • Revue Incertains regards – Cahiers dramaturgiques, publications universitaires de provence
  • Laboratoire d’études en sciences des arts (LESA)

Notes

  1. : Convention de partenariat.
  2. : Signataire d’une charte de coopération avec le Master professionnel.
  3. : Convention de partenariat de formation.

 

Documents - Emplois du temps

Site Schuman
29, avenue Robert Schuman
13621 Aix-en-Provence Cedex 01
Accueil - Standard : 04.13.55.30.30
 
Campus Marseille-Centre
Espace Yves Mathieu
3, place Victor Hugo
13331 Marseille Cedex 03
 
Site Lambesc
1, avenue de Verdun
13410 Lambesc