Département d'histoire de l'art et archéologie

Informations
Examens de 1ère session
du 12 au 22 mai 2020
Consulter les dernières évolutions de la situation — FAQ Étudiants
Nouveaux parcours 2020
Programme de mobilité internationale de l’Union européenne
Bourses d’étude et de recherche


Direction, secrétariats, contacts

Direction du département

  • Directeur du département : Andreas Nicolaïdès
    • Permanences : Les mardis de 13h à 14h30 au bureau de direction D402.

Site Schuman
29, avenue Robert Schuman
13621 Aix-en-Provence Cedex 01

Responsable administrative

Scolarité - Bureau d’Inscription et du Suivi de l’Étudiant (BISE)

  • Bureau 4 (HSHS – GAE) : allsh-scol-hg-etudiants@univ-amu.fr
    04.13.55.31.79
    Bâtiment de la scolarité (RDC) – Site Schuman
    29, av. R. Schuman
    13621 Aix-en-Provence – Cedex 1

Horaires : du lundi au vendredi de 8h45 à 12h00 et de 13h30 à 16h30 (fermé le vendredi après-midi)

MISSIONS : le Bureau d’Inscription et du Suivi de l’Etudiant (BISE) est l’interlocuteur privilégié des étudiants pour toutes les questions relatives à leur scolarité. Il s'occupe notamment des inscriptions administratives et pédagogiques, des changements de discipline (réorientations), des transferts et des concordances, des demandes de dérogation (contrôle terminal, inscription supplémentaire, double-cursus), des relevés de notes, etc…

Plus d’informations : https://allsh.univ-amu.fr/scolarite

Bureau d’Appui à la Pédagogie (BAP) – Licence, Master

  • Bureau C233 - Bât. Egger
    29 avenue Robert Schuman
    13100 Aix-en-Provence

Horaires : du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h05 à 17h (fermé le lundi matin).

MISSIONS : le BAP traite les questions relatives aux emplois du temps, à l'inscription dans les groupes de TD, à la fourniture des documents pédagogiques, aux contacts avec les enseignants, à l'affichage et à la diffusion des nouvelles, etc
 

Direction des Études (DETU) - Licence

  • Guillaume Biard
    • Permanences : Les mercredis de 9h30 à 11h30 jusqu'au 31 janvier, bâtiment Egger, bureau D402.

MISSIONS : le DETU coordonne le travail pédagogique des enseignants. Il conseille les étudiants dans leurs choix d’orientation, de parcours, d’options et accorde les dérogations relatives à ces choix. Il assure la médiation entre les étudiants et les enseignants ou l’administration.


Responsables par année (Licence)

MISSIONS : en Licence, les responsables d’années fournissent aux étudiants des renseignements utiles au bon déroulement des études dans le niveau d’inscription concerné.

Responsable des conventions des stages et rapports des stages de L3, Parcours d'archéologie

Responsable Licence Professionnelle et Master Pro – Patrimoine

Responsable du Master Histoire de l’Art

Responsable du Master Archéologie ;
Référent auprès de la Commission pédagogique (transfert, concordances, équivalences) ;
Référent Programmes d’échanges internationaux (ÉRASMUS, etc…)


Enseignants


Offre de formation

Le département d’histoire de l’art et archéologie de l’Université Aix-Marseille dispose de l’une des offres de formation les plus vastes et les plus variées de France. Elle s’étend de la préhistoire à l’art contemporain et couvre toutes les aires/ères chrono-culturelles de l’Europe et du bassin de la Méditerranée. Le département propose des formations d’excellence recherchées telles le master d’archéologie sous-marine et sub-aquatique.


Doctorat

Les doctorants du département sont rattachés à l'école doctorale (ED) 355 "Espaces Cultures et Sociétés", située à la MMSH, Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme à Aix en Provence.

Informations :

Laboratoires partenaires :

LE CENTRE CAMILLE JULLIAN

Ce laboratoire, qui porte le nom d’un éminent historien de la Gaule romaine, est une des plus grandes structures de recherche en France dans le domaine des Sciences Humaines. Les enseignants de notre université, les chercheurs et ingénieurs du CNRS qui le composent, ainsi que les nombreux doctorants qui y sont rattachés, travaillent sur l’histoire et l’archéologie de la Méditerranée antique. Les points forts traditionnels de cette équipe continuent à tenir un rôle majeur dans les programmes de recherche : archéologie du Midi de la Gaule et de l’Afrique du Nord, Marseille et la colonisation grecque en Occident, archéologie sous-marine et architecture navale, histoire des techniques, mais au cours des dernières années les champs de recherche se sont diversifiés (habitat protohistorique, études des sociétés antiques dans leur milieu naturel) et étendus géographiquement à la Méditerranée orientale et à la Mer Noire.
Les recherches du CCJ s’appuient sur les importantes ressources de la bibliothèque d’Antiquité (BiAA), sur les fonds documentaires considérables de sa photothèque et de son aérophotothèque, sur ses équipes de photographes et d’infographistes.
Les deux années de Master constituent, pour les étudiants qui choisissent le parcours 1 du master Histoire de l’Art, les parcours 2 et 3 du master d’archéologie, une première étape d’intégration dans cette équipe.
 

LE LA3M

Installé à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme et composé d’archéologues, d’historiens et d’historiens de l’art, le laboratoire d’archéologie médiévale moderne en méditerranée offre de larges perspectives de recherche archéologiques et historiques depuis la transition Antiquité-Haut Moyen Âge jusqu’à l’époque moderne, voire même contemporaine (historiographie, ethnoarchéologie, notamment). Le laboratoire ancre traditionnellement ses champs de recherche en France méridionale (Dauphiné-Provence-Languedoc), Italie et Espagne. Cependant, depuis quelques années, des fouilles et projets de recherche se sont développés en Orient (Chypre, Egypte, Grèce, Syrie, Tunisie, Turquie) enrichissant les possibilités d’études offertes à l’ensemble de l’aire méditerranéenne. Trois thématiques de recherche principales structurent l’activité du laboratoire :

  • artisanats et activités de production (céramique, verre, mine et métallurgie, marbre, construction).
  • habitat, occupation des sols et paysages (châteaux, naissance du village médiéval, maisons médiévales et moderne)
  • archéologie monumentale religieuse et funéraire (nécropoles, mise en place du réseau paroissial, organisation de l’aire ecclésiale, naissance de groupes épiscopaux, pratiques religieuses…).

De la culture matérielle à la structuration de l’espace religieux, de l’organisation du paysage végétal à celle du paysage monumental, les études et les recherches menées au sein du laboratoire s’appuient sur diverses sources archéologiques (fouilles, archéologie monumentale, prospection archéologique, bioarchéologie). Elles peuvent aussi mettre en oeuvre des sources textuelles (contrats de prix-faits, iconographie, plans etc).s, terroirs, archéologie forestière).

LAMPEA

Le Laboratoire Méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique (LAMPEA – UMR 7269) est une unité de recherches qui associe Aix-Marseille Université, le CNRS et le Ministère de la Culture. Le laboratoire développe aussi un partenariat privilégié avec l’INRAP dont il accueille les travaux de recherches de certains de ses personnels. Il est dirigé par Estelle Herrscher, Directrice de recherche CNRS, appuyée par 2 directeurs adjoints, Pierre Magniez, Maître de conférences AMU et Xavier Margarit, Conservateur du patrimoine (http://lampea.cnrs.fr/).

Le projet scientifique général concerne l’analyse des organisations, transformations et évolutions des sociétés humaines de la Préhistoire dans leur cadre biologique et environnemental. L’analyse des interactions Hommes/Milieu est donc un axe fédérateur des recherches du laboratoire à travers plusieurs spécialités : analyses systémiques de la culture matérielle, Archéozoologie/Paléontologie, Géoarchéologie, Anthropologie de l’alimentation et Démographie/Modélisation.

La recherche se structure en 3 programmes :

  • Écosystèmes quaternaires : ressources et anthropisation
  • Cultures matérielles : systèmes techniques et représentations
  • Comportements humains et dynamiques de peuplement dans leurs diversités environnementales

Ces programmes interagissent avec deux axes transversaux (Matières premières et Taphonomies) et s’appuient sur des plateformes techniques performantes : biochimie, ostéothèque, lithothèque, microscopie…

La zone d’intervention privilégiée du laboratoire (fouilles, programme de recherches, analyses de données…) est le bassin méditerranéen sur ses rives sud et nord mais les chercheurs de l’unité interviennent aussi de manière importante sur d’autres aires géographiques : Afrique subsaharienne et australe, Asie centrale, Océanie…

INSTITUT DE RECHERCHE SUR L’ARCHITECTURE ANTIQUE (IRAA)

L’Institut de recherche sur l’architecture antique, créé en 1958, regroupe différents « bureaux » (Paris, Lyon, Pau et Aix) dont la direction est fixée à Aix (MMSH). Son champs d’action concerne à la fois le territoire français et les différents pays méditerranéens (Italie, Grèce, Liban, Turquie, Tunisie, Egypte, etc.). Les architectes et chercheurs de l’Institut étudient les monuments (y compris ceux relevant de l’architecture domestique), leur insertion dans leur cadre, urbain ou rural, les décors architectoniques et les techniques de construction.

TELEMME

Crée en 1994, TELEMMe – Temps, espaces, langages, Europe méridionale, Méditerranée – est une unité mixte de recherche de l’université d’Aix-Marseille et du CNRS, composée d’historiens (du Moyen Âge à l’époque contemporaine), d’historiens de l’art, d’hispanistes et de géographes. Depuis plus de 20 ans, ses membres travaillent à la compréhension dans le temps long des enjeux de société d’une Europe en interaction avec l’ensemble des rives du bassin méditerranéen et avec d’autres aires culturelles. TELEMMe pratique une interdisciplinarité raisonnée et se nourrit régulièrement de fructueux dialogues avec le monde socio-culturel et les institutions régionales, nationales et internationales spécialisées dans les études méditerranéennes.

TELEMMe est devenu l’un des grands acteurs de la recherche internationale sur l’espace méditerranéen en sciences humaines et sociales en pratiquant une interdisciplinarité raisonnée et en nouant de fructueux dialogues avec les institutions de recherche régionales, nationales et internationales spécialisées dans les études méditerranéennes. De l’individu au territoire, en passant par la communauté, c’est la totalité des liens qui font société que les chercheurs s’attachent à restituer et à analyser.
Au sein de la MMSH, TELEMME est partie prenante des pôles Cartomundi, Euroméd, Images et sons, ainsi que de la médiathèque où sont déposées toutes les publications de ses chercheurs et des étudiants qu’ils dirigent. La MMSH accueille également l’École doctorale 355 « Espaces, Cultures, Sociétés » à laquelle sont rattachés les doctorants de TELEMMe.
 
Directeur : Xavier Daumalin
Directrice adjointe : Anne Montenach


Débouchés

La licence d’histoire de l’art et archéologie propose une formation à caractère général qui livre aux étudiants les repères fondamentaux et les réflexes méthodologiques de nos disciplines. Le master permet une spécialisation qui élargit le spectre des débouchés possibles à l’issue de la formation initiale (75 % de nos étudiants de master trouvent un poste dans les 18 mois qui suivent la soutenance de leur master II – chiffres OVE), spécialisation que vient parfaire le doctorat.

La filière professionnelle patrimoine (L3 et master), accessible à l’issue d’une L2 ou d’une L3 générales HdA/archéologie, ainsi qu’aux étudiants d’autres filières (histoire, tourisme, BTP, etc.), complète l’éventail des opportunités d’emploi.

Les secteurs d’emploi auxquels peuvent prétendre les étudiants sont nombreux et variés : enseignant/chercheur des universités ou du CNRS, responsable/technicien d’opérations archéologiques préventives (INRAP, services municipaux, secteur privé), métiers de la conservation du patrimoine (concours des conservateurs nationaux/territoriaux du patrimoine, restaurateur), services culturels nationaux ou régionaux (DRAC, SRA), commissaires-priseurs/marché de l’art, guides conférenciers, médiation culturelle, musées, expositions, offices de tourisme, etc.


Première admission

Selon votre situation et pour davantage d’informations concernant les différentes procédures (étudiants français ou étrangers, bacheliers, etc.), consulter le dispositif d'inscription de la scolarité :


Inscriptions

L’inscription en tant qu’étudiant du département d’histoire de l’art et archéologie est gérée par les services de la scolarité (bureau 4) et se déroule en 3 étapes principales.

1) Inscription administrative : voir Scolarité

La première étape permet aux étudiants de s’enregistrer administrativement (renseignements relatifs à votre identité, paiement des droits de scolarité donnant accès aux services universitaires, messagerie, carte d’étudiant, etc…). Cette inscription doit être renouvelée chaque année.

2) Inscription pédagogique

Lors des journées de rentrée du département d’histoire de l’art et archéologie, l’étudiant se voit remettre une fiche pédagogique sur laquelle il reporte ses choix de parcours (histoire de l’art ou archéologie) et de cours (UE).
Cette fiche doit être obligatoirement visée pour vérification et signature par le directeur des études à l’occasion de l’une de ses permanences au cours du mois de septembre. La fiche doit ensuite être remise à la scolarité pour l’enregistrement de vos choix.
Cette démarche vaut inscription aux cours magistraux ; tout dépassement de date entraîne l’impossibilité de se présenter aux examens.

3) Inscription aux groupes de TD (Travaux Dirigés) : Plateforme Gigue

Lors des trois journées de rentrée de septembre, au cours desquelles sont présentés les différents enseignements ainsi que la fiche pédagogique, les étudiants doivent obligatoirement s’inscrire aux groupes de Travaux Dirigés qui correspondent aux cours choisis : https://gigue.univ-amu.fr

Attention :

  • L’inscription se fait en trois vagues successives, sur trois jours. De nouvelles places sont attribuées à chaque groupe de TD à l’occasion de chaque vague.
  • Les TD associés à un même cours (UE) sont tous identiques ; inutile de vous inscrire à plusieurs TD d’une même UE !
  • Pour s’inscrire aux groupes de TD des options fléchées et des options de langue (LANSAD), aller à l’onglet Gigue des départements concernés.

NB : l’inscription aux groupes de TD doit être réalisée même si l’inscription administrative n’est pas encore finalisée, en créant un compte temporaire sur Gigue.

4) Inscription au Service de Formation à distance (SFAD) : si besoin

En cas de chevauchement de cours (options fléchées, cours de langue) ou d’impossibilité liée à un contrat de travail à temps partiel, certaines UE peuvent être suivies par l’intermédiaire du Service de Formation à Distance (SFAD) :

UE des autres départements et cours de langues disponibles par le SFAD : consulter ces départements et le LANSAD.


Calendrier universitaire et emplois du temps

Calendrier universitaire

Attention : aucun emploi du temps (EDT) ne vous sera distribué lors de la rentrée universitaire ; il vous appartient d’élaborer votre propre EDT en fonction de ces plannings de formation et de vos choix de cours.


Régimes d’inscription, modalités de progression, de validation et du contrôle des connaissances en licence et master

Modalités spécifiques du contrôle des connaissances (MCC) des UE d’histoire de l’art et archéologie :


Stages pratiques encadrés

Les stages permettent la découverte des applications et pratiques professionnelles associées à nos domaines de formation. Selon le parcours choisi (archéologie ou histoire de l’art) et le niveau (L2, L3, master), des stages obligatoires font l’objet d’une évaluation qui compte pour la validation de l’année.

Pour le parcours 2 (archéologie), les stages sont obligatoires pour la validation de la L2, de la L3 et du M1. Pour les parcours 1 et 3 (HdA et HdA & Histoire), le stage de L3 est optionnel.

Dans tous les cas, la réalisation des stages passe obligatoirement par l’établissement d’une convention. Après avoir trouvé un stage, l’étudiant dépose une demande d’autorisation sur le site IPro (http://ipro.univ-amu.fr)

Cette demande d’autorisation est soumise au référent pédagogique concerné, qui vérifie l’adéquation du stage avec les enjeux de la formation.
Liste des référents pédagogiques, par niveau :

Si l’autorisation est validée, l’étudiant peut alors éditer la convention de stage pour signature.

Attention :

  • Les stages doivent être effectués de préférence pendant les vacances d’été précédant l’année de validation (ex. : à la fin de la L1 pour un stage de L2), de manière à ne pas empiéter sur les périodes de cours.
  • L’établissement d’une convention de stage est une procédure relativement longue ; il est recommandé d’entamer les démarches suffisamment tôt (dès le début du printemps)
  • Pour les années où aucun stage obligatoire n’est prévu, les étudiants sont néanmoins incités à en réaliser et à établir une convention.


Tutorat (L1)

Le tutorat est animé par des étudiants de master. Il apporte une aide précieuse aux étudiants de L1 du point de vue de l’organisation et des méthodes de travail. Plus ponctuellement, il est l’occasion de procéder à des éclaircissements quant aux contenus disciplinaires. La participation au tutorat est fortement recommandée.

Deux séances hebdomadaires sont proposées chaque semestre :

  • 1er Semestre :
    • Élodie COTTREZ
      Tutorat Histoire de l’Art, les mercredis de 9h à 11h en salle A205.
       
    • Carla GIULIANI
      Tutorat d'Archéologie, les mercredis de 11h à 13h en salle A205 (à partir du 2 octobre).
       
  • 2e semestre :
    • Carla GIULIANI
      Tutorat d’Archéologie, lundi de 10h à 12h en A207
       
    • Élodie COTTREZ
      Tutorat Histoire de l’Art, lundi de 14h à 16h en A207.


Mission handicap

La mission handicap reçoit en début d’année les étudiants qui souhaitent bénéficier d’un aménagement de leurs épreuves lors des examens (tiers-temps, rédaction du devoir sur ordinateur, etc…), tant pour le contrôle continu que pour le contrôle terminal.

Ce rendez-vous est indispensable pour la mise en place de ces aménagements. Les étudiants concernés doivent se manifester le plus tôt possible au 1er semestre.

Responsable : Raphaël ORGEOLET

Contact : deve-handicap@univ-amu.fr
                04.13.55.32.29


Programmes d'échanges internationaux

Les échanges Socrates-Erasmus

Le programme interuniversitaire européen Socrates-Erasmus permet aux étudiants des universités partenaires d'effectuer un séjour d'études à l'étranger dans le cadre des accords particuliers passés entre des institutions dans leurs disciplines respectives. Ces séjours d'un ou de deux semestres peuvent être réalisés à tout niveau du cursus et bénéficient d'un soutien financier spécifique qui se compose d'une bourse de la communauté européenne et de bourses complémentaires accordées par le Conseil Général et le Conseil Régional PACA en fonction de critères sociaux.

Les étudiants désireux de profiter de cette possibilité sont invités à rédiger une lettre de motivation et, le cas échéant, à préciser leur projet d'étude ou de recherche. Cette lettre doit être remise en deux exemplaires au responsable de l'échange en question spécifié dans la liste d’échanges possibles (voir lien dans le bandeau d’information), et au coordinateur des échanges Socrates pour le département d'histoire de l'art et archéologie, Andréas HARTMANN-VIRNICH. La sélection des candidats se fera au début de l'année pour le second semestre, et au mois de mai pour l'année suivante. Les priorités seront établies selon la qualité et pertinence des projets soumis.

Afin de préserver l’égalité des chances, le programme Erasmus exclut catégoriquement la possibilité d’une seconde année de mobilité, même en renonçant à la bourse. Les seules exceptions à cette règle concernent les cursus intégrés, qui n’existent pas au sein de notre filière.

En tout cas, les candidatures doivent être déposées avant le début du mois de mai, même pour un départ au second semestre de l’année suivante.

Les mobilités Erasmus s’effectuent dans la plupart des cas en L2 et en L3. Pour un départ en master I ou master II, vous devez impérativement rédiger et soutenir un mémoire à AMU, et conséquemment choisir un directeur de recherche, une co-direction étant éventuellement possible avec l’accord de ce dernier. La validation des cours suivis à l’étranger exclut donc le module du mémoire, et les crédits validés par la soutenance de ce dernier.

Tout étudiant sortant doit effectuer son inscription administrative et pédagogique dans notre université, y compris le choix de vos cours su la fiche pédagogique, car il s’agit du cadre nécessaire pour la validation de vos acquis obtenus dans l’université étrangère.


Auditeurs libres

  • Les cours sont ouverts aux auditeurs libres dans la limite des capacités d’accueil (maximum 4 UE chaque semestre de licence et de M1).
  • L’auditeur bénéfice de frais d’inscription réduits mais pas du statut d’étudiant et donc pas de tous les services accessibles à ces derniers. Il ne participe pas aux examens et ne peut bénéficier d’aucune attestation de réussite aux enseignements suivis.
  • Les personnes intéressées doivent contacter la scolarité au début du semestre pour y retirer et compléter la fiche « contrat pédagogique ».


Associations étudiantes


Documents

Fichier attachéTaille
PDF icon Passeport de visites 2019-2020107.09 Ko

Site Schuman
29, avenue Robert Schuman
13621 Aix-en-Provence Cedex 01

Accueil - Standard : 04.13.55.30.30
PC Sécurité           : 04.42.22.10.20
 
Campus Marseille-Centre
Espace Yves Mathieu
3, place Victor Hugo
13331 Marseille Cedex 03