Licence langues, littératures et civilisations étrangères et régionales (LLCER)

La licence LLCER est composée de 14 spécialités (10 parcours de langues de spécialité, 1 parcours Trilangue subdivisé en 4 spécialités), et regroupe des enseignants de 9 départements de langues. Cette licence propose l’une des offres de formation en langues et cultures étrangères les plus diversifiée en France, et la licence trilangue est une formation rare sur le plan national.

Cette licence vise à développer chez les étudiants des connaissances approfondies en langues (linguistique, grammaire, histoire de la langue, traduction). Les objectifs et niveaux visés sont distincts selon que la langue est choisie en débutant, ou en continuant, l’étudiant ayant déjà acquis un socle fondamental dans le secondaire. Tous les parcours ont pour objectif de permettre à l’étudiant un niveau de compréhension et d’usage actif de la langue autorisant une grande autonomie en situation de travail ou de recherche. Les cours de traduction permettent l’approfondissement des connaissances lexicales et de structures des langues, ainsi que les mécanismes de transposition d’une langue à l’autre ; les cours de grammaire et linguistique apportent les connaissances nécessaires à la pratique de la langue étrangère.

Cette approche linguistique est renforcée par une formation complète en civilisation et en littérature. La licence LLCER vise également le développement de connaissances approfondies, et l’analyse des faits propres à l’histoire, la culture, la société contemporaine, la civilisation, et les littératures des pays et zones linguistiques représentés.

Cette licence comporte en outre des enseignements transversaux, permettant l’acquisition de méthodes du travail universitaire, mais également le développement d’un projet professionnel, la maîtrise d’outils informatique et numériques, le travail de documentation.

Avec plus de 100 accords et partenariats, cette formation éminemment interculturelle offre la possibilité de nombreuses mobilités internationales, en Europe (Allemagne, Autriche, Danemark, Espagne, Italie, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Russie, Turquie), au Moyen-Orient (Egypte, Jordanie, Liban), au Maghreb (Algérie, Tunisie), en Asie (Chine, Corée, Japon), et en Amérique du Nord (Canada, Etats-Unis).

 

 

Licence LLCER Spécialités trilangues

L’université d’Aix-Marseille (AMU) a ouvert à la rentrée 2012 une nouvelle formation en langues et cultures étrangères axée sur l’apprentissage de trois langues étrangères. La L2 ouvrira à la rentrée 2013, la L3 en 2014.

AMU a une offre d’enseignement des langues et cultures unique en France, hormis Paris : anglais, allemand, espagnol, italien, portugais, roumain, chinois, japonais, arabe, russe, coréen, hindi, vietnamien, thaï, tibétain, persan, arménien, turc, hébreu, berbère, polonais, tchèque, serbo-croate, bulgare, catalan, grec moderne y sont enseignés.

 

Cette licence devrait attirer tou-te-s les étudiant-e-s intéressé-e-s par les langues, et ayant un bon niveau en anglais et dans la langue B, qu'ils/elles l’aient étudiée dans le secondaire ou en grand débutant à l’université. Ils/elles devront aussi s’intéresser à la littérature et à la civilisation desdites langues.

Spécificité de cette spécialité de la licence LLCE

La trilangue se décompose en quatre aires culturelles :

En langue A, on pourra choisir l’anglais ou l’espagnol. Dans ce deuxième cas, il faudra obligatoirement prendre le portugais en langue B.

En langue B, on pourra choisir l’allemand, l’espagnol, l’italien, le portugais, le roumain, le chinois, le japonais, l’arabe, le russe et le coréen. En ce qui concerne l’allemand, l’espagnol et l’italien, ces trois langues ne pourront être langue B que si elles ont été apprises dans le secondaire. En revanche les sept autres pourront être commencées en niveau Initiation (c’est-à-dire ‘grand débutant’ en L1), Intermédiaire en L2 et Continuant en L3.

Toutes les langues précitées, sauf l’anglais et le japonais, pourront être Langue C. Toutefois l’anglais sera possible pour les étudiant-e-s qui auraient pris l’espagnol en langue A et le portugais en langue B, et le japonais pour ceux/celles qui auraient pris l’anglais en langue A et le coréen en langue B. Comme dit précédemment, la langue C sera souvent une langue de découverte, et l’étudiant-e la commencera au niveau Initiation, puis Intermédiaire en L2 et Continuant en L3. Il sera cependant possible de prendre en langue C une langue déjà étudiée dans le secondaire en langue II ou III. On pourra alors entrer directement dans le niveau Intermédiaire ou Continuant et poursuivre en L2 et L3 dans les niveaux Perfectionnement. Le choix de la langue C devra être le résultat d’une réflexion conduite dès la semaine de rentrée de L1 en concertation avec l’équipe des enseignants référents et en fonction du projet d’études de l’étudiant-e. On privilégiera une combinaison associant des langues d’une même aire culturelle ou géographique, sans exclure d’autres choix justifiés par un intérêt particulier de l’étudiant-e.

La L1 présente une structure compatible avec l’architecture définie pour les licences du secteur LLSH (Bouquet d’options fléchées), et permettra une réorientation éventuelle depuis et vers les licences LLCE des langues A ou B, en fin de semestre 1 ou en fin de semestre 2. Cette réorientation se fera de préférence en fin de S2.

Objectifs de cette spécialité en termes de connaissances et compétences

Cette spécialité de la LLCE sanctionnera un niveau de maîtrise différencié des trois langues étudiées selon le référentiel européen des langues (minimum B1 pour une langue non alphabétique commencée au niveau débutant (chinois et japonais), B1+/B2 pour une langue à alphabet différent du latin ou du cyrillique (arabe), niveau B2+/C1 pour une langue apprise dans le secondaire ou offrant une formation renforcée pour les débutants. Outre l’objectif linguistique proprement dit, cette nouvelle formation vise une bonne connaissance des contextes culturels des aires linguistiques concernées.

Les titulaires de cette licence devront donc être autonomes (B2+/C1) en communication écrite et orale dans les deux langues étrangères principales, et être utilisateurs indépendants (B1/B2) dans une troisième langue de leur choix. Il faut garder à l’esprit que le degré de maîtrise et d’autonomie pourra varier selon les langues étudiées.

Ils/elles devront être capables d’utiliser les outils leur permettant de traduire en français toutes sortes de documents rédigés dans les deux langues principales, et inversement.

Ils/elles devront être capables d’utiliser les outils leur permettant de rédiger en langue étrangère un texte découlant d’une analyse personnelle, ou bien de réaliser une synthèse d’un document en langue étrangère.

En outre, leur connaissance des cultures étrangères (littérature et civilisation) leur permettra de comprendre les enjeux de la communication interculturelle.

Compétences transversales

Les compétences transversales sont les combinaisons des connaissances, savoir-faire, expériences et comportements acquis au niveau de la mention qui peuvent être valorisés dans d’autres contextes de formation ou professionnel que celui de la mention les ayant enseignés. Ainsi, les capacités d’analyse, de synthèse personnelle à partir de documents de natures diverses, rédactionnelles en langue française et en deux langues étrangères, l’autonomie acquise dans la recherche et le traitement d’informations à partir de supports divers (textes, documents sonores, documents audiovisuels, documents iconographiques) en langues française et étrangère, et dans l’utilisation des technologies informatiques et numériques seront-elles un atout pour les étudiant-e-s dans leur recherche professionnelle.

À noter que, en L2, les étudiant-e-s devront passer une Certification informatique et internet (C2i) et suivre l’UE 5P de préprofessionnalisation qui leur apporteront des compétences supplémentaires.

Poursuite d’études

Les titulaires d’une licence LLCE spécialité Trilangue pourront poursuivre leurs études au sein de plusieurs masters existants actuellement à l’AMU : dans les différents Masters « Aire culturelle » de leur langue A ou B, mais aussi dans la spécialité professionnelle « Tourisme, Langue et patrimoine », dans le Master « Sciences du langage » (spécialités recherche « Linguistique de contact et typologie des langues », spécialités professionnelle et recherche « Didactique des langues »), dans le Master professionnel « Traduction Professionnelle-LEA », ainsi que dans le MASNI (Master de négociation internationale).

Ils/elles seront aussi à même de préparer le concours d’entrée à l’ESIT (École Supérieure d’Interprétariat et de Traduction).

En outre, la maîtrise des langues et cultures étrangères, qui résulte d’un apprentissage sur le moyen terme, étant bien souvent un élément déterminant pour l’insertion professionnelle des étudiants, ces nouvelles formations pourront conduire à des poursuites d’études dans des domaines variés, moyennant la mise en place de modules de professionnalisation, la réalisation de stages, etc.

Mobilité

La mobilité internationale est un élément clé de la réussite dans le secteur des langues et cultures étrangères. Elle sera encouragée dans le cadre des programmes d’échanges ERASMUS, mais aussi des accords bilatéraux existants avec des pays hors Europe. Les étudiants de trilangue devront dans la mesure du possible réaliser une mobilité d’au moins un semestre dans le cadre d’un échange universitaire, ou bien un stage d’au moins deux mois dans un des pays dont une des trois langues est étudiée. Étant donné l’éloignement géographique de certaines des aires culturelles, il sera recommandé aux étudiant-e-s de partir plutôt en L3, mais ils/elles pourront partir dès le semestre 4 dans les pays européens.

La durée de la mobilité est d’un semestre ou d’un an (et dans ce deuxième cas, deux semestres la même année pour les échanges Erasmus). Rien n’empêchera un-e étudiant-e de partir un semestre dans un pays européen, et un dans un pays hors Europe. L’enseignant responsable des échanges internationaux et la DRI l’aideront à trouver une université où ses trois langues et le français sont enseignés.

Structure générale de la Trilangue

Toutes les UE (Unités d’enseignement) sont mutualisées avec les licences LLCE et l’offre d’enseignement pour non-spécialistes (LANSAD) pour ce qui est de la langue C.

Structure générale de la L1

Au semestre 1 :

  • 15 crédits pour la langue A qui se répartissent comme suit : une UE de langue de 6 crédits (par exemple traduction, grammaire, compréhension, phonétique, etc.), une UE de 6 crédits de littérature/civilisation pour les langues apprises au lycée, une UE de 3 crédits de méthodologie du travail universitaire (MTU)
  • 12 crédits pour la langue B (deux UE de 6 crédits chacune, même contenu que pour la langue A : une UE langue et une de culture),
  • Une UE de 3 crédits pour la langue C

Au semestre 2 :

  • Même répartition, sauf que le MTU se fait dans la langue B

On pourra constater au vu de cette répartition des crédits d’enseignement que les langues A et B sont à égalité. Chaque UE comporte le même nombre d'heures qu'en LLCE (environ 5h hebdomadaires pour une UE de 6 crédits). Les langues B commencées en débutant (arabe, russe, chinois, japonais, portugais, roumain) pourront avoir un horaire d’enseignement plus important. Il en va de même pour les langues non alphabétiques ou à alphabet ou écriture autre que l’alphabet latin. Dans certains cas, les 12 crédits (cf plus haut) pourront être répartis en 9 crédits de langue et 3 crédits de civilisation en L1, sans littérature.

Structure de la L2

C’est la plupart du temps la même que la L1, sauf qu'il n’y a plus de MTU, mais une UE d’informatique en vue d’une certification C2I et une UE de 5P (préprofessionnalisation). Ces deux UE sont de 3 crédits.

Structure de la L3

La L3 se distingue de la L1 et de la L2 par le fait que l’étudiant-e aura le choix entre garder sa langue C, ou renforcer sa langue A ou B, ou encore prendre une UE de FLE (Français Langue Étrangère). Ces enseignements représenteront 6 crédits. Sinon, il/elle aura toujours 12 crédits en langue A et 12 en langue B.

Documents - Emplois du temps

Site Schuman
29, avenue Robert Schuman
13621 Aix-en-Provence Cedex 01
Accueil - Standard : 04.13.55.30.30
 
Campus Marseille-Centre
Espace Yves Mathieu
3, place Victor Hugo
13331 Marseille Cedex 03
 
Site Lambesc
1, avenue de Verdun
13410 Lambesc