Double licence Histoire de l’art & archéologie - Droit

Informations / Contacts

RESPONSABLES

OBJECTIF

La double mention vise l’acquisition d’une formation spécialisée dans le domaine de l'Histoire de l'art, de l’Antiquité classique à l’époque contemporaine, et dans celui du Droit (se reporter à la page correspondante pour cette partie).

Formation unique dans le Sud de la France, la double-licence Histoire de l’Art-Droit permet une pleine diplomation dans les deux mentions de Licence à la fois et en seulement trois ans, l’aménagement spécifique des emplois du temps des deux formations étant conçu de manière à éviter chevauchements horaires et doublons.

CONDITIONS D'ADMISSION

Sont autorisés à s'inscrire en Licence :

- Les candidats titulaires ou en préparation d'un baccalauréat français des séries générales

- Les candidats ressortissants de l'U.E, de l'EEE, de la Confédération Suisse, des principautés de Monaco ou d'Andorre, titulaires ou en préparation d'un diplôme donnant accès à l'enseignement supérieur européen.

- Les candidats ressortissants de l'U.E, de l'EEE, de la Confédération Suisse, des principautés de Monaco ou d'Andorre, titulaires ou en préparation d'un équivalent au baccalauréat français (diplôme obtenu hors U.E). N.B : Les candidats non ressortissants de l'U.E, de l'EEE, de la Confédération Suisse, des principautés de Monaco ou d'Andorre, titulaires ou en préparation d'un diplôme équivalent au baccalauréat français (U.E ou hors UE) ne passent pas par APB, mais par la procédure DAP.

A l’issue d’une présélection des dossiers de candidature reçus sur ParcourSup, les candidats admissibles sont auditionnés en ligne (plateforme AMUZOOM) en vue de leur éventuelle admission.

Formation sélective et intensive de haut niveau, les candidats à la double-licence amenés à réussir sont ceux qui font preuve d’une grande disponibilité, d’une importante capacité de travail, d’organisation, et d’une aptitude à s’approprier les méthodologies de travail distinctes de l’Histoire de l’Art et du Droit.

STRUCTURE ET ORGANISATION

Pour ce qui concerne l’Histoire de l’Art (se reporter à la page correspondante pour les cours de droit), la PREMIERE ANNEE de la Licence est conçue comme une initiation aux principales ères/aires chrono-culturelles de l’Art occidental et méditerranéen. Associée à la Licence de Droit, la Licence 1 d’Histoire de l’Art est aussi associée à la Licence 1 d’Histoire dans le cadre du Portail « Archéologie-Histoire-Histoire de l’art » (Portail 6) :

Au premier semestre, les étudiants suivent ainsi, à parité, deux enseignements fondamentaux d’Histoire de l’Art (Initiation à l’histoire de l’art – Les Arts de l’époque moderne / Méthodologie du travail universitaire en Histoire de l’Art - MTU) et deux enseignements contextuels d’Histoire (Histoire ancienne / Histoire médiévale). L’enseignement de langue vivante est assuré par le département d’Histoire de l’Art et consiste en cours d’anglais spécialisé.

Au second semestre, les étudiants continuent leur découverte des grands domaines de l’Histoire de l’Art et suivent obligatoirement le cours d’Art et Archéologie gréco-romains, le cours d’Initiation à l’Art médiéval en Occident et à Byzance, ainsi que le cours d’Histoire de l’Art contemporain. L’enseignement spécialisé en Anglais se poursuit, de même que le cours de MTU en Histoire de l’Art (niveau 2). NB : Une réorientation vers la Licence 2 d’Histoire de l’Art OU la Licence 2 de Droit est possible en fin de première année.

C’est en SECONDE ANNEE que la double Licence introduit, au titre de l’Histoire de l’Art, une plus grande spécialisation des enseignements disciplinaires :

Au semestre troissont proposés trois enseignements obligatoires d’Histoire de l’Art moderne et un d’Histoire de l’Art antique. L’enseignement de langue vivante anglaise spécialisée en Histoire de l’art et Droit se poursuit, tandis que la MTU est remplacée par le cours transversal Compétences numériques, Orientation et Projet professionnel, qui aide l’étudiant à affiner son projet.

Au semestre quatre, la langue vivante reste obligatoire. Les enseignements d’Histoire de l’Art moderne cèdent la place à trois enseignements d’Histoire de l’Art contemporain, de même qu’à un cours d’iconographie de l’art paléochrétien et byzantin. Le cours Muséographie et gestion des œuvres est assuré par des intervenants issus tant de l’UFR de droit que du département d’Histoire de l’Art et par des spécialistes extérieurs des universités CIVIS.

TROISIEME ANNEE (mise à jour en 2021-2022).

Sans être obligatoire, la réalisation de stages en milieu professionnel en dehors des périodes de cours et d’examens est possible et fortement encouragée.

RÉGIMES D'INSCRIPTION

Ce parcours est accessible en

CONNAISSANCES À ACQUÉRIR

Connaissances : l’Histoire de l’art reste généralement une discipline nouvelle pour les inscrits (es) en première année, qui souvent en ont plus une connaissance intuitive ou pratique que raisonnée. Les cours sont adaptés pour initier les étudiants (es) aux démarches intellectuelles à l’œuvre dans la discipline, en faisant découvrir progressivement ses objets d’études et ses méthodes. Par un travail régulier, les étudiants (es) peuvent ainsi acquérir un niveau solide de connaissances, à la fois générales, diversifiées et précises. Les objectifs sont gradués en fonction des semestres et des années, notamment dans les étapes pédagogiques :

  • En première année, le Portail unique commun avec le Département d'histoire « Archéologie-Histoire-Histoire de l’art » formera à l'étude des contextes chronologiques, sociaux et culturels de la production d'œuvres d'art et objets archéologiques ; les étudiant e s s'initient à une réflexion sur les objets et méthodes de la discipline, en particulier le commentaire de document et la dissertation.
  • La deuxième et la troisième année conduisent à une première spécialisation en Histoire de l’Art, centrée sur les objets et principes d'analyse de la discipline, sa connaissance (historiographie), l'ouverture à la pluridisciplinarité et l'acquisition volontaire d'une formation pratique (stages). Le but est que les étudiants aient acquis en fin de troisième année à la fois une culture artistique qui permette une entrée dans la vie professionnelle et, au delà d’un socle de culture dans la discipline, des premières notions de spécialisations s’ils veulent poursuivre en deuxième cycle (Master).

COMPÉTENCES À ACQUÉRIR

La mention vise à une formation spécialisée dans le domaine de l'Histoire de l'art. Compétences :

  • Approche critique de la discipline.
  • Technique du commentaire, de l’analyse d’œuvres.
  • Technique de la dissertation : construction d’un discours problématisé ; analyse critique et synthèse à partir de documents.
  • Maîtrise du discours et du commentaire d'œuvre à l'oral.
  • Acquisition d'un socle de connaissances dans la discipline : savoir replacer une œuvre d'art ou un objet archéologique dans un contexte socioculturel, géographique et chronologique, au sein de la discipline et dans une approche pluridisciplinaire. Un renforcement des compétences en histoire (contextes) est attendu, en L1, grâce au Portail unique« Archéologie-Histoire-Histoire de l’art ».
  • Formation à la pluridisciplinarité : l'évolution des méthodes d'analyse des œuvres nécessite, en sus des savoirs-propres à la discipline, une compréhension des apports indispensables de la pluridisciplinarité (définition, mise en œuvre, explicitation).
  • Compétences pratiques : au-delà des compétences disciplinaires en histoire de l'art, et d'une maîtrise des méthodes et outils communs aux SHS, la formation pourra être utilement complétée par l'acquisition de compétences pratiquesà l’occasion d’un ou de plusieurs stages volontaires en milieu professionnel (commissaires-priseurs, centres de recherches auxquels le département d’Histoire de l’Art est adossé - CCJ, LA3M, TELEMME -, organismes partenaires,institutions de la culture et du patrimoine - DRAC PACA / ministère de la Culture / musées).
  • Les compétences en langues et informatique (préparation au C2i, langues vivantes et langues anciennes le cas échéant, outils numériques) complètent la formation générale.

STAGES ET PROJETS ENCADRÉS

- Les stages complètent la formation académique ;

- Ils ne sont pas obligatoires dans le cadre de la double Licence Histoire de l’Art-Droit, mais peuvent être réalisés à la demande de l’étudiant et sont même fortement recommandés.

- L’étudiant évitera les stages trop courts (moins de deux semaines) ou fragmentés, peu favorables à l’acquisition de compétences pratiques ; les stages peuvent être réalisés pendant l’année universitaire, à condition qu’ils n’empiètent pas sur les périodes de cours ou d’examens, ou pendant la coupure estivale.

- L’établissement de la convention de stage est assuré avec l’appui de l’administration de l’UFR via la plateforme ipro http://ipro.univ-amu.fr. Cette plateforme permet à l’étudiant d’accéder et de postuler aux offres de stage et d’emploi, de suivre ses candidatures, de demander l’autorisation de stage à son responsable/référent pédagogique et de rédiger sa convention de stage.

DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

La double licence Histoire de l’Art-Droit vise spécifiquement à former des étudiants qui se destinent aux métiers du marché de l’art et, en particulier, à devenircommissaires-priseurs (futurs commissaires de justice). Mais aussi :sociétés de ventes volontaires de meubles ; chargés de patrimoine et des biens culturels dans les institutions privées ou publiques (entreprises, mairies, départements, régions…) ; experts auprès des douanes ou des tribunaux ; Gestion de fortune et du patrimoine en Banque et Assurances…

Plus généralement, à l'issue de leur Licence d’Histoire de l'Art,les secteurs d'emploi auxquels peuvent aussi prétendre les étudiants de la double licence sont nombreux et variés : enseignant/chercheur des universités ou du CNRS, métiers de la conservation du patrimoine (concours des conservateurs nationaux/territoriaux du patrimoine, restaurateur), services culturels nationaux ou régionaux (Ministère, DRAC), guides conférenciers, médiation culturelle, musées, expositions, offices de tourisme, etc.

POURSUITES D'ÉTUDES

-Master en Histoire de l’Art ; Master en Droit ; Stage professionnel et examen des commissaires-priseurs/de justice.

-Mais aussi, dès la fin de la Licence 1 : réorientation possible vers la L2 Histoire de l’Art ou la L2 de droit. En fin de L2 Histoire de l’Art : accès possible à la Licence 3 Pro Patrimoine (Arles). En fin de L3 Histoire de l’Art : accès possible au Master Pro Patrimoine (Arles).

PARTENARIATS

Principaux partenaires professionnels : Conservation régionale des Monuments Historiques (DRAC PACA), Ministère de la Culture et de la Communication, musées (notamment Direction des Musées et du Patrimoine culturel de la ville d’Aix-en-Provence, MuCEM)

AIDE À LA RÉUSSITE

L’étudiant a un enseignant référent, le directeur des études. Il bénéficie d’un suivi individualisé, soutenu par des cours de méthodologie du travail universitaire adaptés à la discipline et par l’accès au tutorat, assuré par des étudiants plus avancés de Master Histoire de l’Art.

Les journées de rentrée permettent de présenter la filière, les services de l’Université, de visiter la Bibliothèque Universitaire, présenter le Service Commun de Documentation (SCD). La formation Practice, obligatoire pour les L1, est une découverte de l’Environnement Numérique de Travail ENT, de la plateforme pédagogique AMETICE et du mail institutionnel (http://cipe.univ-amu.fr).

La formation est dispensée avec l’appui du personnel administratif et pédagogique de l’UFR ALLSH et des services d’AMU. Le service de la scolarité prend en charge l’inscription, le suivi de l’étudiant, les examens et diplômes. Le bureau d’appui à la pédagogie intervient pour l’élaboration des emplois du temps et l’administration de proximité.

AIDE À L'ORIENTATION

Suivi possible, tout au long de la Licence, guidé par les directeurs des études.

Les étudiants pourront se réorienter vers la mention de leur choix (Histoire de l’Art ou Droit) à l’issue de la validation du premier semestre ou de la première année.

En deuxième année, les étudiants suivent un enseignement obligatoire « Orientation, projet professionnel et numérique ». Il s’agit d’un enseignement assuré sous forme de travaux dirigés par des professionnels. L’objectif est d’accompagner l’étudiant dans la construction de son projet professionnel. Il s’agit d’apporter des informations générales, des contenus méthodologiques de recherche d’informations afin de permettre à l’étudiant d’enrichir ses perspectives d’orientation et de parvenir à élaborer progressivement ses choix. Il s’agit également de fournir aux étudiants une préparation à l’insertion : connaissance de l’environnement socio professionnel propre à la formation, initiation aux outils de l’insertion et de la recherche de stages.

AIDE À LA POURSUITE D'ÉTUDES ET À L'INSERTION PROFESSIONNELLE

Suivi possible, tout au long de la Licence, guidé par les directeurs des études.

Les étudiants pourront se réorienter vers la mention de leur choix (Histoire de l’Art ou Droit) à l’issue de la validation du premier semestre ou de la première année.

En deuxième année, les étudiants suivent un enseignement obligatoire « Orientation, projet professionnel et numérique ». Il s’agit d’un enseignement assuré sous forme de travaux dirigés par des professionnels. L’objectif est d’accompagner l’étudiant dans la construction de son projet professionnel. Il s’agit d’apporter des informations générales, des contenus méthodologiques de recherche d’informations afin de permettre à l’étudiant d’enrichir ses perspectives d’orientation et de parvenir à élaborer progressivement ses choix. Il s’agit également de fournir aux étudiants une préparation à l’insertion : connaissance de l’environnement socio professionnel propre à la formation, initiation aux outils de l’insertion et de la recherche de stages.

ÉTUDES À L'ÉTRANGER

Des accords bilatéraux existent dans le cadre du programme Erasmus et du SwissEuropeanMobility Program, avec les Universités de Freiburg et de Tübingen (Allemagne), de Nicosie et de Limassol (Chypre), de Zadar (Croatie), de Barcelone (3 Universités), Madrid, Séville (Espagne), Thessalonique et Athènes (Grèce), de Ferrare, Lecce, Sassari, Sienne, Padoue, Rome, Palerme, Cagliari et Viterbe (Italie), de Coimbra (Portugal), et de Berne et Neuchâtel (Suisse).  + CIVIS

Documents

Fichier attachéTaille
PDF icon bat1-plaquette_histoire_de_lart-droit_a4-21_22_.pdf1023.54 Ko

Site Schuman
29, avenue Robert Schuman
13621 Aix-en-Provence Cedex 01

 
Campus Marseille-Centre
Espace Yves Mathieu
3, place Victor Hugo
13331 Marseille Cedex 03